Le couple culte Charles et Ray Eames

Publié le par France'In Déco

Le couple culte Charles et Ray EamesLe couple culte Charles et Ray Eames

Vous connaissez sans doute les chaises Eames et plus particulièrement la chaise emblématique des années 50, la chaise DAW et le siège de détente Lounge Chair !

On retrouve les chaises Eames dans les beaux intérieurs de nos magazines déco, et pour cause, elles ne se démodent pas et restent un classique des chaises design de par leur élégance et leur solidité. Elles s’adaptent aux différents types d’intérieurs de l’ultra moderne à l’ancien.

Sous le nom désormais générique se cache un couple de designers américains Charles & Ray Eames qui a marqué l'histoire et l'évolution technique du mobilier au 20e siècle.

Aujourd'hui, dans la Galerie du Dimanche, un petit cours d'histoire de l'art suivi de photos des créations Eames !

Source : Vitra, L'Express, Archi Expo

Charles et Ray Eames - L'aventure d'un couple, voué au culte du bonheur et de l'innovation.
Le couple culte Charles et Ray Eames

Charles Eames, né en 1907 à Saint Louis, étudie l’architecture à l’université Washington et ouvre son cabinet d'architecte à Saint Louis en 1930.

Ray Kaiser, ou Bernice Alexandra Kaiser, naît en 1912 à Sacramento, en Californie. Elle étudie la peinture à la May Friend Bennet School de Millbrook à New York, puis à la Hofmann School jusqu’en 1937, avant d’intégrer l'Académie des Arts de Cranbrook.

Charles Eames meurt en 1978, tandis que sa femme Ray meurt à 76 ans, dix ans après en 1988.

Le couple culte Charles et Ray Eames

Leur histoire débute en 1940, à la Cranbrook Academy of Art du Michigan, où tous deux s'initient à la conception de meubles. Ray est peintre de formation. Charles, architecte, est féru de sciences et de modernité. A tel point que, jugé trop avant-gardiste par ses professeurs, il sera renvoyé de l'université avant la fin de son cursus. Ce qui ne l'empêche pas de gagner la même année, tout comme le designer Eero Saarinen, avec qui il collabore à ce moment-là, le concours Organic Design* organisé par le MoMA (Museum of Modern Art), qui plébiscite son premier prototype de Lounge Chair. Soit une structure en coque de bois contreplaqué recouverte de mousse et garnie de tissu. Un an plus tard, Charles (qui vient de divorcer de sa première femme) épouse Ray. Les jeunes mariés partent s'installer sous le soleil de Los Angeles.

Leur destin est ensuite intimement lié à celui de la guerre puis des années de la reconstruction. Tandis qu'en France l'industrie du meuble est stoppée, d'autres nations investissent dans la recherche. C'est à la faveur d'une commande du gouvernement que Charles et Ray démarrent, en 1942, leur premier projet commun: fabriquer des attelles pour le transport des blessés de l'US Navy. Forts de cette demande, ils mettent au point la technique de la coque en bois utilisée pour leurs sièges. Composée de plusieurs épaisseurs de contreplaqué et de résine artificielle, celle-ci est obtenue par compression dans les trois dimensions. Le succès de la production de masse des attelles ouvre la voie à la fabrication de meubles. Dans la foulée naissent leurs premières chaises Plywood. Epouser les courbes du corps humain pour obtenir un confort optimal, tel restera toujours le but des Eames, que ce soit avec le bois, la fibre de verre - pour la première fois, ce matériau employé dans l'aéronautique se voit décliner dans l'ameublement - le fil d'acier chromé ou l'aluminium.

* La période d'après-guerre présente une large adoption par les designers des deux bords de l'Atlantique de formes fluides, rondes, souples et qui vaut au design d'être qualifié "organique".

Un chef-d'oeuvre de l'architecture moderne, le 901 Washington Boulevard,  à Santa Monica (Californie), la maison atelier des Eames à partir de 1949.

Un chef-d'oeuvre de l'architecture moderne, le 901 Washington Boulevard, à Santa Monica (Californie), la maison atelier des Eames à partir de 1949.

Un autre programme (The Case Study House Program), destiné cette fois à répondre à la crise du logement qui touche les Etats-Unis, les pousse à créer, dans les années 1940, leur maison atelier, au 901 Washington Boulevard, à Santa Monica. L'endroit se situe à Pacific Palisades exactement, sur une falaise face à l'océan et en plein cœur d'une forêt d'eucalyptus... Le paradis. Aujourd'hui propriété de la Fondation Eames, cette maison, faite à l'économie, est considérée comme l'un des chefs-d’œuvre de l'architecture moderne. C'est une sorte de hangar en préfabriqué, une boîte à outils, parée de panneaux de couleur qui scandent les baies vitrées. L'intérieur est truffé de textiles, de souvenirs de voyages, d'objets d'arts et de traditions populaires et comprend bureau, studio photo, chambre noire, salle d'archives, etc. Aussi confortable qu'ingénieuse, avec tout l'optimisme et toute l'énergie créatrice qui s'en dégagent, elle incarne l'art de vivre prôné par les Eames. "Pour Charles et Ray, le rôle d'un designer s'apparentait à celui d'un hôte qui anticiperait le mieux possible les besoins de son invité", souligne Eames Demetrios.

Le couple culte Charles et Ray Eames

Pour la petite histoire !

Chez les Eames, les enfants avaient l'habitude de grimper non sur des chevaux à bascule, mais sur des éléphants. Sur un, en particulier: le Plywood. Souvenir de leur voyage en Inde, ce pachyderme - fabriqué en 1945 et offert à Lucia, la fille de Charles - fut l'un des premiers objets en bois courbé conçus par le couple de designers américains. Cette technique de fabrication, garantissant souplesse et confort, fut justement à l'origine de leur renommée. Avec les Eames, jeu et travail n'ont jamais été des notions très distinctes. "Mon grand-père aimait dire que les jouets n'étaient pas aussi innocents qu'ils en avaient l'air et qu'ils étaient souvent précurseurs de plus grandes choses", rappelle Eames Demetrios. Le petit-fils du maître est aussi l'actuel directeur d'Eames Office, l'agence de création fondée par ses aïeux en 1941 et qui n'a jamais cessé d'exister. Pour rendre hommage à son grand-père, Charles Eames, il a décidé, avec la complicité de Rolf Fehlbaum, directeur de la société Vitra - qui édite depuis cinquante ans les créations des Eames en Europe - de produire (en série limitée) le fameux siège éléphant, resté à l'état de prototype.

Un projet que Charles et Ray auraient sûrement apprécié. Eux qui étaient si en phase avec la notion de "good design", utile et accessible. Pendant quarante ans, Charles et Ray - son rôle fut fondamental, même si c'est son mari, époque oblige, qui fut le plus souvent cité - n'auront eu de cesse que d'inventer, d'expérimenter et de tester de nouvelles techniques de création. Si l'Europe les connaît surtout pour leur mobilier, les Etats-Unis les adulent pour leur "œuvre totale". Ils furent tout à la fois réalisateurs de films, scénographes d'expositions, concepteurs de jouets et architectes. A chaque étape de leur travail, ils s'attachent à rester en prise avec l'utilisateur et les besoins de l'époque - fabriquer low cost (bon marché) - sans rien sacrifier de leurs valeurs.

Les créations majeures

Maisons d'édition : Vitra et Hermann Miller

1945  DCW and LCW Chairs1945  DCW and LCW Chairs

1945 DCW and LCW Chairs

1945  Plywood Elephant

1945 Plywood Elephant

1948  DSR Chair - 1950 DSW chair1948  DSR Chair - 1950 DSW chair

1948 DSR Chair - 1950 DSW chair

1950  DAR Armchair et DAW Armchair1950  DAR Armchair et DAW Armchair

1950 DAR Armchair et DAW Armchair

1956 Eames Lounge Chair & Ottoman1956 Eames Lounge Chair & Ottoman

1956 Eames Lounge Chair & Ottoman

Quelques autres créations
1949 Etagère Unit ESU et Bureau Unit EDU1949 Etagère Unit ESU et Bureau Unit EDU

1949 Etagère Unit ESU et Bureau Unit EDU

1953 Hang it all1953 Hang it all

1953 Hang it all

1948 La Chaise

1948 La Chaise

1950 Plastic Armchair RAR

1950 Plastic Armchair RAR

1958 Aluminium Chair 1958 Aluminium Chair

1958 Aluminium Chair

Et pour finir quelques intérieurs avec le mobilier Eames

Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
Le couple culte Charles et Ray Eames
"Prenez votre plaisir au sérieux", tel fut le mot d'ordre des Eames tout au long de leur vie.

Commenter cet article

unjouruneeames 27/05/2014 17:24

Pour tout savoir sur les pièces iconiques des EAMES, rdv sur mon blog : unJOURuneEAMES.tumblr.com

Plaisir des yeux 08/05/2014 12:26

On retrouve leur travail sur presque toutes les photos liées au design et à coup sûr dans toutes les revues.
Des icônes du design, ni plus ni moins, et pas seulement américain.
Le coût d'acquisition des chaises notamment est rapidement prohibitif pour le commun des mortels.
Ayant essayé l'original et le non original, ou copie Made in..., il n'y a pas photo!
Je ne m'en lasse jamais, notamment des photos de la DCW et de la LCW, que l'on voit moins que les RAR, DSW ou DAW, mais que je trouve juste magnifiques ;).
Merci pour l'article, toujours un plaisir pour les yeux

France'In Déco 08/05/2014 19:03

Merci pour votre commentaire ! Vous avez raison, ces chaises devenues des icônes du design sont rééditées et commercialisées à des prix contraires à l'esprit "Low Cost" des designers de l'époque. C'est bien dommage parce qu'elles sont effectivement magnifiques !